Montage


Test de la carte électronique

Le circuit imprimé a été réalisé en 8 exemplaires par l'entreprise TOULET, et le rapport qualité/prix est au rendez-vous.

cartes.jpg

Afin de tester le bon fonctionnement de la carte, j'ai fait le petit montage suivant :

montage_test.jpg

Une diode 1N5418, une résistance RHNI (NI pour Non Inductive) de 3ohms et une de 1ohm pour visualiser le courant sur un oscillo en branchant une simple sonde à ses bornes. A vrai dire le courant délivré en sortie est très propre malgré le découpage donc ce n'est pas la peine que je présente une courbe d'oscillo. La carte est alimentée par une alim stabilisée 40V - 1,2A.

Voici les résultats des mesures effectuées :

Tension d'alim Courant débité par l'alim Courant de sortie Tension de sortie Rendement
5,3V 445mA 625mA 3,3V 87,4%
7,2V 348mA 625mA 3,3V 82,3%
9,0V 285mA 625mA 3,3V 80,4%

Commentaires :


Le boitier alimentation

b_alim_1.jpg

Les fils sont soudés sur le connecteur jack puis maintenus par un collier afin de ne pas forcer sur les soudures lors des démontages pour recharger les accus. Des morceaux de caoutchouc sont collés à la Bostik (colle néoprène) de chaque côté du coupleur d'accus pour bien le caler.

Le joint d'étanchéité est taillé dans une plaque de caoutchouc de 1mm d'épaisseur.

joint_1.jpg

Une fois complètement équipé avec les accus le boîtier accuse un poids de 272g.

b_alim_2.jpg

Le boîtier éclairage

Montage de la LED :

b_ecl_1.jpg

Pour commencer on soude les fils sur l'étoile de la Seoul P4 puis on monte celle-ci dans son logement en appliquant une fine couche de pâte thermique afin d'assurer une bonne conductivité thermique avec la matière. Les fils sont passés dans un trou débouchant dans le logement arrière. La led est fixée à l'aide de vis CHC M3 + rondelles bakélite. Enfin il reste à poser l'optique qui est maintenue par le couvercle.


Montage de la carte électronique :

b_ecl_2.jpg

Après réalisation du câble ajusté à la longueur adéquate, on monte le presse-étoupe et l'interrupteur sur le couvercle arrière, puis tous les fils (bleu = +alim, blanc = -alim, rouge = +led, noir = -led) sont reliés à la carte. Celle-ci est ensuite isolée avec un morceau de gaine thermorétractable. Il ne reste plus qu'à "pousser" le tout dans le logement et à visser le couvercle.

b_ecl_3.jpg

Le boîtier entièrement assemblé pèse 82g, ce qui nous donne donc un total de 354g.


Fabrication des joints :

Les joints d'étanchéité sont découpés dans de la chambre à air pour une épaisseur minimale et une souplesse maximale. A gauche le joint pour le côté led et à droite celui pour le côté carte.

joint_2.jpg

Intégration sur le VTT

integration_1.jpg

Le bon fonctionnement de l'ensemble est tout d'abord testé selon la méthode suivante :

Pour la photo ci-dessous les boîtiers sont fixés par des colliers tyrap en attendant de trouver mieux. J'ai fixé le boîtier accus sur le cadre car je suis géné par les câbles sous la potence.

integration_2.jpg

Autres utilisations possibles

Cet éclairage n'est pas limité à un usage sur vélo, il peut servir également de simple lampe torche du moment qu'on lui fournit une tension d'alim comprise entre 6V et 10V. Un exemple ci-dessous : branchement sur une alimentation à découpage 6V pour allume-cigare.

integration_3.jpg

L'efficacité de cet éclairage en comparaison avec d'autres sera présentée sur la page "Bilan final".